Coaching Méthode Montignac Nouveau livre 2016 La Méthode Montignac illustrée spaghetti Montignac IG bas
Éditorial

Il y a 25 ans, j’ai eu la chance extraordinaire de rencontrer Michel MONTIGNAC, qui avait acquis en seulement cinq ans une renommée mondiale grâce à la publication, en 1987, de son best-seller « Je mange donc je maigris»[1].

Michel MONTIGNAC a été le premier à comprendre le formidable potentiel des recherches menées par P.A. CRAPO[2] et D.J.A. JENKINS sur les taux de glycémie générés par type d’aliment[3], dont les résultats donnèrent lieu à la publication d’un concept révolutionnaire pour l’époque : celui de l’index glycémique (IG) des aliments que l’on assimile. 

Suite à son absorption, chaque aliment génère en effet sa propre courbe de glycémie qui peut être comparée à celle que générerait une même quantité de glucose. De cette courbe dépend la réponse physiologique à la glycémie, dont dépend la prise ou la perte de poids.

Sur la base de ce concept, Michel MONTIGNAC a publié ses premiers ouvrages, lesquels furent traduits en 25 langues et vendus dans le monde entier à des millions d’exemplaires. Sans mesurer encore l’impact de son œuvre, Michel MONTIGNAC venait de poser les jalons d’une méthode nutritionnelle pour l’époque révolutionnaire : la Méthode MONTIGNAC était née.

Trente ans plus tard, les bien-fondés de la Méthode MONTIGNAC ont été dans l’intervalle confirmés par une quantité de publications scientifiques et universitaires.

Le Professeur Jennie BRAND-MILLER vient encore de publier, sous l’égide de l’université de Sydney, un article soulignant que toutes les approches préconisées jusqu’à récemment par bon nombre de nutritionnistes relèvent plus de la coutume et de la tradition que de la science : c’est ainsi que les notions de sucres « lents » et « rapides », de même que celles de sucres « simples » et « complexes » n’ont aucune réelle incidence biochimique en termes d’absorption et de métabolisme et donc aucun effet sur la prise ou la perte de poids.

Le seul concept véritablement déterminant reste et demeure… l’index glycémique des aliments que l’on absorbe[4].

Michel MONTIGNAC allait se révéler, à la faveur des recherches et découvertes effectuées avant comme depuis sa disparition, un véritable pionnier d’une approche non pas dogmatique mais scientifique de l’amaigrissement et du maintien d’un poids idéal sur le long terme ; et ce, sans aucune limitation - pas même quantitative - du plaisir que peut procurer l’alimentation au quotidien.

Véritable visionnaire, Michel MONTIGNAC est ainsi devenu – sans  même l’avoir voulu - le plus grand nutritionniste de son temps.

Aujourd’hui, l’héritage de Michel MONTIGNAC s’avère un trésor, pour avoir libéré des milliers si ce n’est millions de personnes du fardeau physique, psychologique et social du surpoids, mais aussi des alternances de pénibles régimes hypocaloriques entrecoupés de pertes de poids puis de reprises de poids, souvent plus importantes qu’initialement.

Car Michel MONTIGNAC n’astreint pas ceux qui le suivent à un régime, mais à une méthode : c’est toute la différence.

La Méthode MONTIGNAC procure à ceux et celles qui la suivent bien-être au quotidien et ce, sans donner l’impression de suivre un régime ni même une cure d’amaigrissement. La révolution nutritionnelle est telle qu’elle ne se fait pas sentir, seulement comprendre, une fois et pour la vie entière.

La Méthode MONTIGNAC vous permettra, à vous aussi, de mincir par la seule compréhension de ce que vous mangez. Vous maîtriserez le concept de l’index glycémique comme les meilleurs spécialistes en la matière, grâce à La Méthode Montignac Illustrée rédigé par Michel MONTIGNAC il y a un peu plus de 10 ans, et entièrement remis à jour en 2016. 

L’héritage de Michel MONTIGNAC est aujourd’hui soutenu par la société NUTRIMONT SAS (www.montignac.com), par les produits à IG bas de marque Méthode MONTIGNAC (http://www.montignac-shop.com/), par Suzy MONTIGNAC, épouse du fondateur de la Méthode, ainsi que par Sybille MONTIGNAC, fille du fondateur, dans le cadre d’un programme de coaching en ligne personnalisé (http://methode-montignac.aujourdhui.com/mincir-b.asp?sid=15).

La Méthode MONTIGNAC : c’est être bien, pour la vie !

 

Suzy MONTIGNAC

Mai 2016.

 

  

 



[1] Michel MONTIGNAC, Je mange donc je maigris, Paris, Artulen, 1987.

[2] P.A. CRAPO, « Plasma glucose and insulin responses to orally administered simple and complex carbohydrates », Diabetes, 1976, 25, p.741-747.

[3] D.J.A. JENKINS., « Glycemic index of foods: a physiological basis for carbohydrate exchange », Am. J. Clin. Nutr., 1981 ; 34, 362-366.

[4] Jennie BRAND-MILLER, « Are Complex Carbs And Low GI Carbs The Same Thing ? », Glycemic Index Foundatiuon (gisymbol.com), 5 sept. 2015.

 

 

Un de mes souvenirs les plus vivaces est la construction de notre ferme expérimentale en Ardèche, dans  le sud de la France. Nous y avons travaillé la culture de graines rares et anciennes que nous    semions avec de l’engrais naturel. Quelquefois le matin, nous nettoyions le box des chevaux afin de récolter le crottin qui servait d’engrais à toutes nos cultures y compris notre jardin. Mon respect à l’égard du travail remarquable des agriculteurs découle certainement des nombreux challenges de cette époque.

Même si notre ferme était isolée, des personnes du monde entier nous rendaient visite. Nous les invitions à partager notre mode de vie rural, à découvrir nos cultures et notre nouvelle méthode d’amaigrissement. Notre cuisine est devenue l’un de nos lieux favoris ; nous y élaborions nos menus Montignac et nos recettes dont les ingrédients  provenaient pour la plupart de notre potager ou du marché local. Nous passions aussi des journées entières auprès des agriculteurs, boulangers, meuniers et producteurs de vin auprès desquels nous avons beaucoup appris tout en partageant des moments conviviaux truffés d’anecdotes passionnantes.

Cette tranche de vie, comme les  suivantes, ont toutes participé à l’évolution et au développement de la méthode. Plus de 25 ans après, notre motivation demeure celle des premiers jours : développer, actualiser, peaufiner et affiner la méthode Montignac pour la rendre plus efficace encore. 

 Je vous invite à découvrir ou redécouvrir la méthode Montignac. 

Bien amicalement.

Suzy Montignac

 

 Je suis ravie de  vous présenter la nouvelle version de notre site Internet que nous      avons souhaité résolument  plus frais et plus moderne.

Me pencher sur l’évolution que nous souhaitions apporter à l’image de la marque Montignac, tout en conservant intactes les valeurs qui nous accompagnent depuis plus de 25 ans, a fait renaître de nombreux souvenirs.  Ceux des débuts de la méthode notamment, quand personne, sauf Michel, ne parlait d’index glycémiques dans l’amaigrissement. Cela m’amuse encore de me remémorer ces prémices, quand tout le monde nous prenait pour des fous à vouloir interdire  les pommes de terre en      Phase I !

Un de mes souvenirs les plus vivaces est la construction de notre ferme expérimentale en Ardèche, dans  le sud de la France. Nous y avons travaillé la culture de graines rares et anciennes que nous    semions avec de l’engrais naturel. Quelquefois le matin, nous nettoyions le box des chevaux afin de récolter le crottin qui servait d’engrais à toutes nos cultures y compris notre jardin. Mon respect à l’égard du travail remarquable des agriculteurs découle certainement des nombreux challenges de cette époque.

Même si notre ferme était isolée, des personnes du monde entier nous rendaient visite. Nous les invitions à partager notre mode de vie rural, à découvrir nos cultures et notre nouvelle méthode d’amaigrissement. Notre cuisine est devenue l’un de nos lieux favoris ; nous y élaborions nos menus Montignac et nos recettes dont les ingrédients  provenaient pour la plupart de notre potager ou du marché local. Nous passions aussi des journées entières auprès des agriculteurs, boulangers, meuniers et producteurs de vin auprès desquels nous avons beaucoup appris tout en partageant des moments conviviaux truffés d’anecdotes passionnantes.

Cette tranche de vie, comme les  suivantes, ont toutes participé à l’évolution et au développement de la méthode. Plus de 25 ans après, notre motivation demeure celle des premiers jours : développer, actualiser, peaufiner et affiner la méthode Montignac pour la rendre plus efficace encore. 

 Je vous invite à découvrir ou redécouvrir la méthode Montignac. 

Bien amicalement.

Suzy Montignac Je suis ravie de  vous présenter la nouvelle version de notre site Internet que nous      avons souhaité résolument  plus frais et plus moderne.Me pencher sur l’évolution que nous souhaitions apporter à l’image de la marque Montignac, tout en conservant intactes les valeurs qui nous accompagnent depuis plus de 25 ans, a fait renaître de nombreux souvenirs.  Ceux des débuts de la méthode notamment, quand personne, sauf Michel, ne parlait d’index glycémiques dans l’amaigrissement. Cela m’amuse encore de me remémorer ces prémices, quand tout le monde nous prenait pour des fous à vouloir interdire  les pommes de terre en      Phase I !Un de mes souvenirs les plus vivaces est la construction de notre ferme expérimentale en Ardèche, dans  le sud de la France. Nous y avons travaillé la culture de graines rares et anciennes que nous    semions avec de l’engrais naturel. Quelquefois le matin, nous nettoyions le box des chevaux afin de récolter le crottin qui servait d’engrais à toutes nos cultures y compris notre jardin. Mon respect à l’égard du travail remarquable des agriculteurs découle certainement des nombreux challenges de cette époque.Même si notre ferme était isolée, des personnes du monde entier nous rendaient visite. Nous les invitions à partager notre mode de vie rural, à découvrir nos cultures et notre nouvelle méthode d’amaigrissement. Notre cuisine est devenue l’un de nos lieux favoris ; nous y élaborions nos menus Montignac et nos recettes dont les ingrédients  provenaient pour la plupart de notre potager ou du marché local. Nous passions aussi des journées entières auprès des agriculteurs, boulangers, meuniers et producteurs de vin auprès desquels nous avons beaucoup appris tout en partageant des moments conviviaux truffés d’anecdotes passionnantes.Cette tranche de vie, comme les  suivantes, ont toutes participé à l’évolution et au développement de la méthode. Plus de 25 ans après, notre motivation demeure celle des premiers jours : développer, actualiser, peaufiner et affiner la méthode Montignac pour la rendre plus efficace encore.  Je vous invite à découvrir ou redécouvrir la méthode Montignac. Bien amicalement.Suzy Montignac Je suis ravie de  vous présenter la nouvelle version de notre site Internet que nous      avons souhaité résolument  plus frais et plus moderne.Me pencher sur l’évolution que nous souhaitions apporter à l’image de la marque Montignac, tout en conservant intactes les valeurs qui nous accompagnent depuis plus de 25 ans, a fait renaître de nombreux souvenirs.  Ceux des débuts de la méthode notamment, quand personne, sauf Michel, ne parlait d’index glycémiques dans l’amaigrissement. Cela m’amuse encore de me remémorer ces prémices, quand tout le monde nous prenait pour des fous à vouloir interdire  les pommes de terre en      Phase I !Un de mes souvenirs les plus vivaces est la construction de notre ferme expérimentale en Ardèche, dans  le sud de la France. Nous y avons travaillé la culture de graines rares et anciennes que nous    semions avec de l’engrais naturel. Quelquefois le matin, nous nettoyions le box des chevaux afin de récolter le crottin qui servait d’engrais à toutes nos cultures y compris notre jardin. Mon respect à l’égard du travail remarquable des agriculteurs découle certainement des nombreux challenges de cette époque.Même si notre ferme était isolée, des personnes du monde entier nous rendaient visite. Nous les invitions à partager notre mode de vie rural, à découvrir nos cultures et notre nouvelle méthode d’amaigrissement. Notre cuisine est devenue l’un de nos lieux favoris ; nous y élaborions nos menus Montignac et nos recettes dont les ingrédients  provenaient pour la plupart de notre potager ou du marché local. Nous passions aussi des journées entières auprès des agriculteurs, boulangers, meuniers et producteurs de vin auprès desquels nous avons beaucoup appris tout en partageant des moments conviviaux truffés d’anecdotes passionnantes.Cette tranche de vie, comme les  suivantes, ont toutes participé à l’évolution et au développement de la méthode. Plus de 25 ans après, notre motivation demeure celle des premiers jours : développer, actualiser, peaufiner et affiner la méthode Montignac pour la rendre plus efficace encore.  Je vous invite à découvrir ou redécouvrir la méthode Montignac. Bien amicalement.Suzy Montignac Je suis ravie de  vous présenter la nouvelle version de notre site Internet que nous      avons souhaité résolument  plus frais et plus moderne.Me pencher sur l’évolution que nous souhaitions apporter à l’image de la marque Montignac, tout en conservant intactes les valeurs qui nous accompagnent depuis plus de 25 ans, a fait renaître de nombreux souvenirs.  Ceux des débuts de la méthode notamment, quand personne, sauf Michel, ne parlait d’index glycémiques dans l’amaigrissement. Cela m’amuse encore de me remémorer ces prémices, quand tout le monde nous prenait pour des fous à vouloir interdire  les pommes de terre en      Phase I !Un de mes souvenirs les plus vivaces est la construction de notre ferme expérimentale en Ardèche, dans  le sud de la France. Nous y avons travaillé la culture de graines rares et anciennes que nous    semions avec de l’engrais naturel. Quelquefois le matin, nous nettoyions le box des chevaux afin de récolter le crottin qui servait d’engrais à toutes nos cultures y compris notre jardin. Mon respect à l’égard du travail remarquable des agriculteurs découle certainement des nombreux challenges de cette époque.Même si notre ferme était isolée, des personnes du monde entier nous rendaient visite. Nous les invitions à partager notre mode de vie rural, à découvrir nos cultures et notre nouvelle méthode d’amaigrissement. Notre cuisine est devenue l’un de nos lieux favoris ; nous y élaborions nos menus Montignac et nos recettes dont les ingrédients  provenaient pour la plupart de notre potager ou du marché local. Nous passions aussi des journées entières auprès des agriculteurs, boulangers, meuniers et producteurs de vin auprès desquels nous avons beaucoup appris tout en partageant des moments conviviaux truffés d’anecdotes passionnantes.Cette tranche de vie, comme les  suivantes, ont toutes participé à l’évolution et au développement de la méthode. Plus de 25 ans après, notre motivation demeure celle des premiers jours : développer, actualiser, peaufiner et affiner la méthode Montignac pour la rendre plus efficace encore.  Je vous invite à découvrir ou redécouvrir la méthode Montignac. Bien amicalement.Suzy Montignac Je suis ravie de  vous présenter la nouvelle version de notre site Internet que nous      avons souhaité résolument  plus frais et plus moderne.Me pencher sur l’évolution que nous souhaitions apporter à l’image de la marque Montignac, tout en conservant intactes les valeurs qui nous accompagnent depuis plus de 25 ans, a fait renaître de nombreux souvenirs.  Ceux des débuts de la méthode notamment, quand personne, sauf Michel, ne parlait d’index glycémiques dans l’amaigrissement. Cela m’amuse encore de me remémorer ces prémices, quand tout le monde nous prenait pour des fous à vouloir interdire  les pommes de terre en      Phase I !Un de mes souvenirs les plus vivaces est la construction de notre ferme expérimentale en Ardèche, dans  le sud de la France. Nous y avons travaillé la culture de graines rares et anciennes que nous    semions avec de l’engrais naturel. Quelquefois le matin, nous nettoyions le box des chevaux afin de récolter le crottin qui servait d’engrais à toutes nos cultures y compris notre jardin. Mon respect à l’égard du travail remarquable des agriculteurs découle certainement des nombreux challenges de cette époque.Même si notre ferme était isolée, des personnes du monde entier nous rendaient visite. Nous les invitions à partager notre mode de vie rural, à découvrir nos cultures et notre nouvelle méthode d’amaigrissement. Notre cuisine est devenue l’un de nos lieux favoris ; nous y élaborions nos menus Montignac et nos recettes dont les ingrédients  provenaient pour la plupart de notre potager ou du marché local. Nous passions aussi des journées entières auprès des agriculteurs, boulangers, meuniers et producteurs de vin auprès desquels nous avons beaucoup appris tout en partageant des moments conviviaux truffés d’anecdotes passionnantes.Cette tranche de vie, comme les  suivantes, ont toutes participé à l’évolution et au développement de la méthode. Plus de 25 ans après, notre motivation demeure celle des premiers jours : développer, actualiser, peaufiner et affiner la méthode Montignac pour la rendre plus efficace encore.  Je vous invite à découvrir ou redécouvrir la méthode Montignac. Bien amicalement.Suzy Montignac Je suis ravie de  vous présenter la nouvelle version de notre site Internet que nous      avons souhaité résolument  plus frais et plus moderne.Me pencher sur l’évolution que nous souhaitions apporter à l’image de la marque Montignac, tout en conservant intactes les valeurs qui nous accompagnent depuis plus de 25 ans, a fait renaître de nombreux souvenirs.  Ceux des débuts de la méthode notamment, quand personne, sauf Michel, ne parlait d’index glycémiques dans l’amaigrissement. Cela m’amuse encore de me remémorer ces prémices, quand tout le monde nous prenait pour des fous à vouloir interdire  les pommes de terre en      Phase I !Un de mes souvenirs les plus vivaces est la construction de notre ferme expérimentale en Ardèche, dans  le sud de la France. Nous y avons travaillé la culture de graines rares et anciennes que nous    semions avec de l’engrais naturel. Quelquefois le matin, nous nettoyions le box des chevaux afin de récolter le crottin qui servait d’engrais à toutes nos cultures y compris notre jardin. Mon respect à l’égard du travail remarquable des agriculteurs découle certainement des nombreux challenges de cette époque.Même si notre ferme était isolée, des personnes du monde entier nous rendaient visite. Nous les invitions à partager notre mode de vie rural, à découvrir nos cultures et notre nouvelle méthode d’amaigrissement. Notre cuisine est devenue l’un de nos lieux favoris ; nous y élaborions nos menus Montignac et nos recettes dont les ingrédients  provenaient pour la plupart de notre potager ou du marché local. Nous passions aussi des journées entières auprès des agriculteurs, boulangers, meuniers et producteurs de vin auprès desquels nous avons beaucoup appris tout en partageant des moments conviviaux truffés d’anecdotes passionnantes.Cette tranche de vie, comme les  suivantes, ont toutes participé à l’évolution et au développement de la méthode. Plus de 25 ans après, notre motivation demeure celle des premiers jours : développer, actualiser, peaufiner et affiner la méthode Montignac pour la rendre plus efficace encore.  Je vous invite à découvrir ou redécouvrir la méthode Montignac. Bien amicalement.Suzy Montignac Je suis ravie de  vous présenter la nouvelle version de notre site Internet que nous      avons souhaité résolument  plus frais et plus moderne.Me pencher sur l’évolution que nous souhaitions apporter à l’image de la marque Montignac, tout en conservant intactes les valeurs qui nous accompagnent depuis plus de 25 ans, a fait renaître de nombreux souvenirs.  Ceux des débuts de la méthode notamment, quand personne, sauf Michel, ne parlait d’index glycémiques dans l’amaigrissement. Cela m’amuse encore de me remémorer ces prémices, quand tout le monde nous prenait pour des fous à vouloir interdire  les pommes de terre en      Phase I !Un de mes souvenirs les plus vivaces est la construction de notre ferme expérimentale en Ardèche, dans  le sud de la France. Nous y avons travaillé la culture de graines rares et anciennes que nous    semions avec de l’engrais naturel. Quelquefois le matin, nous nettoyions le box des chevaux afin de récolter le crottin qui servait d’engrais à toutes nos cultures y compris notre jardin. Mon respect à l’égard du travail remarquable des agriculteurs découle certainement des nombreux challenges de cette époque.Même si notre ferme était isolée, des personnes du monde entier nous rendaient visite. Nous les invitions à partager notre mode de vie rural, à découvrir nos cultures et notre nouvelle méthode d’amaigrissement. Notre cuisine est devenue l’un de nos lieux favoris ; nous y élaborions nos menus Montignac et nos recettes dont les ingrédients  provenaient pour la plupart de notre potager ou du marché local. Nous passions aussi des journées entières auprès des agriculteurs, boulangers, meuniers et producteurs de vin auprès desquels nous avons beaucoup appris tout en partageant des moments conviviaux truffés d’anecdotes passionnantes.Cette tranche de vie, comme les  suivantes, ont toutes participé à l’évolution et au développement de la méthode. Plus de 25 ans après, notre motivation demeure celle des premiers jours : développer, actualiser, peaufiner et affiner la méthode Montignac pour la rendre plus efficace encore.  Je vous invite à découvrir ou redécouvrir la méthode Montignac. Bien amicalement.Suzy Montignac Je suis ravie de  vous présenter la nouvelle version de notre site Internet que nous      avons souhaité résolument  plus frais et plus moderne.Me pencher sur l’évolution que nous souhaitions apporter à l’image de la marque Montignac, tout en conservant intactes les valeurs qui nous accompagnent depuis plus de 25 ans, a fait renaître de nombreux souvenirs. Ceux des débuts de la méthode notamment, quand personne, sauf lui, ne parlait d’index glycémiques dans l’amaigrissement. Cela m’amuse encore de me remémorer ces prémices, quand tout le monde nous prenait pour des fous à vouloir interdire les pommes de terre en      Phase I !Un de mes souvenirs les plus vivaces est la construction de notre ferme expérimentale en Ardèche, dans  le sud de la France. Nous y avons travaillé la culture de graines rares et anciennes que nous    semions avec de l’engrais naturel. Quelquefois le matin, nous nettoyions le box des chevaux afin de récolter le crottin qui servait d’engrais à toutes nos cultures y compris notre jardin. Mon respect à l’égard du travail remarquable des agriculteurs découle certainement des nombreux challenges de cette époque.Même si notre ferme était isolée, des personnes du monde entier nous rendaient visite. Nous les invitions à partager notre mode de vie rural, à découvrir nos cultures et notre nouvelle méthode d’amaigrissement. Notre cuisine est devenue l’un de nos lieux favoris ; nous y élaborions nos menus Montignac et nos recettes dont les ingrédients  provenaient pour la plupart de notre potager ou du marché local. Nous passions aussi des journées entières auprès des agriculteurs, boulangers, meuniers et producteurs de vin auprès desquels nous avons beaucoup appris tout en partageant des moments conviviaux truffés d’anecdotes passionnantes.Cette tranche de vie, comme les  suivantes, ont toutes participé à l’évolution et au développement de la méthode. Plus de 25 ans après, notre motivation demeure celle des premiers jours : développer, actualiser, peaufiner et affiner la méthode Montignac pour la rendre plus efficace encore.  Je vous invite à découvrir ou redécouvrir la méthode Montignac. Bien amicalement.Suzy Montignac Je suis ravie de vous présenter la nouvelle version de notre site Internet que nous avons souhaité résolument plus frais et plus moderne.Me pencher sur l’évolution que nous souhaitions apporter à l’image de la marque Montignac, tout en conservant intactes les valeurs qui nous accompagnent depuis plus de 25 ans, a fait renaître de nombreux souvenirs. Ceux des débuts de la méthode notamment, quand personne, sauf lui, ne parlait d’index glycémiques dans l’amaigrissement. Cela m’amuse encore de me remémorer ces prémices, quand tout le monde nous prenait pour des fous à vouloir interdire les pommes de terre en Phase I !Un de mes souvenirs les plus vivaces est la construction de notre ferme expérimentale en Ardèche, dans  le sud de la France. Nous y avons travaillé la culture de graines rares et anciennes que nous semions avec de l’engrais naturel. Quelquefois le matin, nous nettoyions le box des chevaux afin de récolter le crottin qui servait d’engrais à toutes nos cultures y compris notre jardin. Mon respect à l’égard du travail remarquable des agriculteurs découle certainement des nombreux challenges de cette époque.Même si notre ferme était isolée, des personnes du monde entier nous rendaient visite. Nous les invitions à partager notre mode de vie rural, à découvrir nos cultures et notre nouvelle méthode d’amaigrissement. Notre cuisine est devenue l’un de nos lieux favoris ; nous y élaborions nos menus Montignac et nos recettes dont les ingrédients  provenaient pour la plupart de notre potager ou du marché local. Nous passions aussi des journées entières auprès des agriculteurs, boulangers, meuniers et producteurs de vin auprès desquels nous avons beaucoup appris tout en partageant des moments conviviaux truffés d’anecdotes passionnantes.Cette tranche de vie, comme les  suivantes, ont toutes participé à l’évolution et au développement de la méthode. Plus de 25 ans après, notre motivation demeure celle des premiers jours : développer, actualiser, peaufiner et affiner la méthode Montignac pour la rendre plus efficace encore.Je vous invite à découvrir ou redécouvrir la méthode Montignac.Bien amicalement.Suzy Montignac
Président Nutrimont

Haut de page